Vous avez dit ... LOYAUTE ?


Mais qu’est ce donc que la LOYAUTE ?

Le dictionnaire nous parle de la fidélité à nos engagements envers une cause ou envers quelqu’un.

Depuis les âges les plus reculés, nos ancêtres ont considérés la loyauté comme un système d’allégeance qui leur permettait d’être en sécurité, protégés. Il n’y a qu’à remonter le temps et se rappeler nos ancêtres homo sapiens qui avaient cet instinct d’appartenance à un clan, une tribu. Personne ne vivait « chacun pour soi » mais en communauté afin d’aider, en cas de nécessité, la famille, la tribu qui rencontrait un problème. Que ce soit pour se nourrir, se défendre, la loyauté était signe d’appartenance ! Et si, au final, la loyauté trouvait naissance dans la peur et l’instinct de survie !

Actuellement, l’Economie repose énormément sur cette loyauté : les entreprises de toutes espèces récompensent leurs clients fidèles (et indispensables) afin de les garder, à grands coups de promotions, de facilités … C’est ce qu’on appelle la fidélisation de la clientèle. Ces mêmes clients se sentent, d’une certaine manière « obligés », de rester fidèles à une marque, par exemple… Oui, mais c’est sans compter sur la capacité de l’attrait de la nouveauté. Ce sentiment bien humain que l’herbe est toujours plus verte dans la prairie d’à côté !

La loyauté est un phénomène très complexe !

Parlons des relations humaines, amicales…

Cette façon de voir l’amitié est un aspect inébranlable de la relation que nous établissons avec les autres ! Les sentiments d’amour, de respect, de sécurité, de soutien… s’imposent à nous parce qu’inculqués depuis l’enfance. Il s’agit là d’un fait établi auquel on ne peut déroger.

CICERON, homme politique, philosophe romain a dit : « Rien ne saurait être stable sans loyauté. C’est elle qui garantit la stabilité et la permanence de l’amitié ».

Prenons l’exemple d’une cours de récréation où des enfants jouent. Naturellement, des amitiés se lient, des groupes se forment selon les caractères ou autres sentiments. Qui n’a jamais eu un « meilleur ami », un jour, pour devenir son « meilleur ennemi » le jour suivant, parce qu’un autre avait plus de jolies billes, ou plus de bonbons…

Voyez un peu la vitesse à laquelle un secret pourtant « juré et craché par terre » peut passer d’une oreille à l’autre alors que les détenteurs avaient pourtant prêter allégeance au fait de ne rien dévoiler …

On a remarqué que ce sont souvent les conflits qui tirent les personnes dans des directions opposées aux décisions pourtant prises auparavant.

Il faut dire que tout changement peut être vu comme excitant (encore une fois ce fameux attrait de la nouveauté) … La constance, qui apparaît comme apaisante, devient dès lors lourde à supporter.

Dans le monde du travail également, le sentiment d’être enlisé dans une certaine routine donne très régulièrement des envies « d’ailleurs ». Le serment d’allégeance est compromis… On peut également sacrifier ses sentiments d’appartenance, ses propres goûts, etc …

En créant ce manque de «stabilité » et de « continuité », nous nous éloignons de plus en plus du sentiment de LOYAUTE. Serions-nous, dès lors, sacrifiés sur l’autel d’un « marché » ? Serions-nous entrain de faire du « shopping » aux bonnes affaires en oubliant qui nous sommes ?

Cependant, il ne faut pas confondre la loyauté et la soumission !

Au final, je vous inviterais à bien y réfléchir, car cela concerne également la relation que vous avez avec vous-même.

Soyez FIDELES à vos valeurs, vos idées… et vous pourrez rester fidèles aux autres…

Prenez bien soin de vous.

Cathy – DAY CLIC COACHING – 0493 86 19 48




20 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout