Vivement la retraite !!!


J'ai un discours, que ceux qui me connaissent, savent déjà : apprécier l'instant présent !

Pas de gomme pour effacer le passé, quel qu'il soit, et demain, eh bien, c'est demain, donc, apprécions les choses que nous vivons MAINTENANT !

Oui, mais...

Dans nos sociétés modernes, le travail culmine dans les priorités quotidiennes : c'est alimentaire pour beaucoup et une passion pour ... TRES PEU !

Du coup, le travail est devenu un véritable ENFER !

Je l'ai vécu, donc, je sais de quoi je parle, jusqu'à en perdre (presque) la santé !

Pourtant, il n'est JAMAIS trop tard pour faire des choix de vie qui nous correspondent et surtout d'AVANCER : une seule chose, dès lors, est nécessaire ... LE VOULOIR VRAIMENT, et mettre les moyens en œuvre pour arriver à ses fins !

Mais là n'est pas le sujet d'aujourd'hui !

Souvent, après un ENORME soupir et un acquiescement de la tête de tous, on en vient à parler de la RETRAITE ! Du temps sublime, merveilleux où l'on pourra, semble-t-il, commencer à vivre réellement.

Quel mal être faut-il ressentir pour penser de la sorte ! Quelle horreur de devoir se lever chaque matin pour aller travailler dans de telles conditions !

La réponse fuse souvent très vite, c'est la faute à ceci ou à celà, le Système, ou tute autre (bonne) raison ....

OUI, bon d'accord, ce n'est pas FAUX !

Mais cependant, nous avons une chance incroyable de vivre dans un pays qui prend soin de nous : nous avons une espérance de vie qui augmente grâce aux soins médicaux, nous participons à la révolution numérique, nous pouvons créer, oser, rêver, faire des projets sans risque que l'on entrave nos libertés.

Il est triste, dès lors, de ne vivre que dans la perspective de rentrer au plus vite dans le "dernier chapitre" de nos vies actives !

Jacques Séguéla (Co-fondateur d'une agence de communication, publicitaire et pharmacien de profession) a dit : " On devient vieux quand nos regrets commencent à prendre le pas sur nos rêves."

Cette sorte de "démission collective", que nous vivons au quotidien, joue sur notre moral, notre mental.

Quel dommage ! Il serait temps, alors, de se poser les bonnes questions.

Cette "crise" fait son petit bonhomme de chemin et apparaît réellement vers les 45 - 50 ans : là, on se retourne sur le chemin parcouru et on commence à avancer en terrain miné en se posant des questions ! Il est temps, mais nous ne sommes pas obligé de souffrir si on ne se sent pas bien au boulot !

Mais , il faut avoir les c------- pour prendre la décision d'emprunter un autre chemin !

OK, ça oblige pas mal de choses à en être bouleversées, mais comment s'épanouir dès lors ?

Quel prix seriez-vous prêt à payer pour vous sentir à la bonne place... ?

Posez-vous la question en lieu et place d'attendre (ENFIN) la retraite !

Et qui sait, peut-être que votre réel chemin de vie s'ouvrira à vous ? Que vous vous sentirez tellement bien dans ce que vous faites que la simple pensée d'arrêter un jour ne s'impose plus dorénavant !

C'est tout le "mal" que je vous souhaite !

Je vous invite à changer le regard que vous porter sur VOTRE travail ... ou dès lors, en changer, l'améliorer, le créer, ...

Vous avez tellement de POSSIBILITES en vous qui ne demandent qu'à éclore !

Bonne lecture et continuez à prendre soin de vous !

Cathy - DAY CLIC COACHING - 0493/86.19.48

15 vues

0493/86.19.48

BE0597-995-003

 © 2020 by Day Clic.