Patience et douceur : des qualités essentielles envers nous-mêmes.


Vous êtes, tout comme moi, de celles et ceux qui aiment se rendre « utiles », aider les autres en s’oubliant très souvent, quitte à se perdre parfois, à se poser des questions quant à la réaction de ces êtres que nous souhaitons, de tout notre cœur, aider…

Nous essayons, par tous les moyens possibles, de leur apporter la paix de l’esprit, le réconfort du cœur, la douceur de l’âme. Parfois, ça fonctionne, parfois pas. Alors le questionnement pointe le bout de son nez, et le petit « vélo » tourne à grande vitesse dans notre tête ! Inlassablement, nous nous demandons ce que nous avons bien pu faire de mal et des suppositions contradictoires se conscientisent et sont difficiles à « digérer ».

La seule réponse que j’ai trouvée, et cela m’est personnel : apprendre à garder mes forces, à vivre avec mes échecs et surtout qu’on ne sait pas faire le bonheur des autres malgré eux !

Pour moi, le courage, la persévérance et l’espoir sont autant de critères que (j’essaie) je gère au quotidien. Ces « habitudes » ont les dents longues, mais, rassurez-vous : on se fait à tout … au final !

J’ai toujours admiré ces héros(ïnes) remplis de force, ne se laissant pas abattre par la loi des séries, les malheurs, les revers. Et comme je lis beaucoup, je pourrais vous en citer « à la pelle ». Il paraît que l’on ressemble (un peu) aux gens que l’on admire…oups… ça me fait donc plaisir, aujourd’hui de vous apprendre que si votre « force intérieure » est grande, c’est que, quelque part, vous êtes ce héros, cette héroïne que l’on rencontre dans les récits du quotidien.

Alors que ce « satané machin » fait des ravages autour de nous, tant physiquement que psychologiquement, le mot « courage » est sur toutes les lèvres, dans tous les esprits. Certains, comme les soignants, n’ont pas le temps de se poser la question et avancent, coûte que coûte, pour soigner, solutionner et porter vers le haut les malades, les familles, les gens comme vous et moi qui, parfois, se sentent désorientés. LA réponse qui me vient est la DETERMINATION ! Celle que l’on possède pour se débattre dans la tourmente, quelle qu’elle soit. Cet état d’esprit qui nous fait nous lever le matin, avancer tous les jours. Et, précisément, cela revêt une importance considérable à la motivation qui est la nôtre au jour le jour.

Cependant, ne nous oublions pas dans la bataille !

Il est INDISPENSABLE de se sentir en équilibre, en paix avec nous-mêmes pour pouvoir aider notre prochain. LA clé de ce bien-être pourrait être la PASSION. Trouver un sujet qui nous passionne est une clé de réussite importante. Que ce soit, la culture, les travaux manuels, la cuisine, … soyons passionnés par quelque chose !

Il est clair, et je le conçois, que pour être en « phase » avec soi, il nous faut garder la confiance que nous avons en nous. Trouver un sens à notre vie revêt d’une prise de conscience, très jeune déjà, de son potentiel. Que ce soit les parents, un instituteur, il nous faut un « déclencheur ».

Quel est ou sera le vôtre ?

Quel que soit le moment, l’instant »D » (pour déclencheur), qu’il arrive très jeune ou plus tard, l’important est de rechercher TOUJOURS comment se sortir des ornières de l’existence !

La volonté est primordiale, même si elle ne garanti pas le succès… à tous les coups !

Quelles sont vos priorités dans la vie ? Quels sont vos objectifs ? Quand comptez-vous les réaliser ? Qu’avez-vous envie de faire de votre vie ? Que voulez-vous vraiment ?

Toutes ces questions sont autant de pistes nécessaires à la volonté que nous avons de « grandir » !

Etre présent dans l’instant, vivre le moment et les nombreuses possibilités que la vie nous offre, est une possibilité de REUSSITE ! Donc, ouvrons les yeux et lançons-nous courageusement. Attention, le train passe rarement deux fois par la même gare de la chance, donc, soyons attentifs !

Il existe des moyens pour nous permettre de nous voir d’une façon positive : nous le sommes de naissance ou nous pouvons faire appel à des professionnels, ou à notre entourage, en qui nous avons confiance, pour déterminer qui nous sommes « VRAIMENT ».

Ne vous maltraitez pas ! Soyez DOUX avec vous : on apprend tous les jours ! Le tout est de ne pas répéter les mêmes erreurs. N’hésitez pas à accepter, avant tout, qui vous êtes : nous ne sommes pas nés tous pour être des leaders, des écrivains célèbres, des politiciens ou des artistes connus. Apprenons à nous aimer tels que nous sommes. Remarquez, il est toujours possible de s’améliorer… l’inverse n’est pas courant.

Notre vie est (relativement) courte : ne la gâchons pas en vivant la vie des autres à leur place. Soyons patients, restons bienveillants avec ce que nous sommes et surtout ne tombez pas dans les pièges d’autrui en vivant la vie au travers des prismes de la vision des autres !!! Sachez suivre votre cœur en écoutant votre raison, votre intuition.

Prenez bien soin de la belle personne que vous êtes, et de celle (encore) plus subtile que vous allez devenir. CROYEZ EN VOUS !

Bonne lecture et à bientôt !

Cathy – DAY CLIC COACHING – 0493/86.19.48


23 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout