Je suis une éponge émotionnelle


Le sujet de la méditation de mercredi dernier tournait autour de ce sujet. Beaucoup de participants se reconnaissaient dans ce terme et j’avoue que moi aussi, tout un temps. Par la force des choses, mon métier, et l’expérience qui va avec, m’a permis de voir différemment les choses. Mais commençons par le début : nous devons tous et toutes gérer nos émotions : joie, colère, tristesse, … un véritable mélange de ressentis plus ou moins agréables…ou pas !

Les plus sensibles d’entre nous se plaignent très souvent de ressentir les émotions des autres et de ce fait, de les « absorber », d’en être imprégné, voir d’en ressentir les effets. C’est vrai que c’est difficile à vivre. Cependant, une « éponge » n’absorbe réellement que si elle est sèche (c’est du pratico-pratique)… et au final, ce ressenti de l émotion qui nous gagne en face de l’autre, ne serait-elle pas l’écho de ma (mes) propre(s) émotion(s) ? Nos émotions personnelles se réveilleraient-elles au simple contact de l’émotion qui nous parle, par rapport à la personne en face de moi ? Une sorte d’ « effet-miroir ».

Parfois, nos propres émotions sont enfouies dans notre inconscient, un peu comme des poussières sous le tapis (métaphore !) -> on sait qu’elles existent, mais on essaie de les oublier, de ne rien savoir ou de faire avec !

Une émotion, c’est un SIGNAL fort que quelque chose doit SORTIR hors de nous, si elle ne sort pas, des maladies peuvent apparaître (maladies psychiques, physiques)… « Tout ce qui ne s’exprime pas, s’imprime !!! » Attention ! On rencontre une personne qui partage la même émotion, on se sent mal à ce ressenti car nos propres émotions ressortent, parfois plus vives que celles que l’on avait tenté d’enfouir plus ou moins profondément !

Oui, mais alors, comment ne plus être cette éponge ?

Toute la question est là… Eh bien, il faut avoir le courage de bien se regarder en face et de RECONNAÎTRE nos propres émotions. Les faire SORTIR… C’est DIFFICILE car c’est DOULOUREUX, oui, je sais ! Mais la GUERISON ne viendra que de là !

Exemple :

La COLERE est chez vous une sensation étouffante, difficile à accepter… Et bien, il faut, dès lors, agir sur la CAUSE : déterminer pourquoi et comment, ce sentiment vous parvient, les circonstances qui la déclenchent, et ainsi de suite. Autre possibilité : changer son point de vue et en faire du constructif. Reconnaître la colère, la tristesse, la peur et en faire une force ! (la façon d’y parvenir est personnelle à chacun… un professionnel peut vous y aider !)

La clé de la réussite : LES RECONNAÎTRE (vos émotions)

Je suis une éponge à émotion(s) est une mauvaise expression, puisque l’émotion est déjà PRESENTE en vous !

Pouvez-vous l’admettre ? Seule l’émotion que vous décelez dans l’autre fait « caisse de résonnance » en vous !

Il faut dés lors, comprendre et apprendre à s’en débarrasser. Se NETTOYER profondément. Cela demande du temps et des efforts, mais ça en vaut la peine !

La seule « visibilité » de votre guérison ?

Lorsque l’émotion de l’autre ne vous atteindra plus !

Le chemin est long. Il existe des rechutes, oui… Mais cela fait partie intégrante de votre vie et de votre personnalité, ce qui n’est pas négligeable et qui fait de vous la personne que vous êtes !

Ce travail sur vos émotions peut être fait grâce au Développement personnel, la méditation, … mais cela implique, de toute façon, un souhait véritable de vous en sortir et de mettre, en conscience, TOUS les moyens pour y arriver.

Voilà, j’espère vous avoir un peu éclairé sur des phrases-type toutes faites, passées dans la bonne conscience populaire mais qui sont le nid de fausses croyances lourdes à porter et qui peuvent impacter toute une génération et celles à venir !

Je vous souhaite de continuer à prendre bien soin de vous.

Bonne lecture et à bientôt.

Cathy – DAY CLIC COACHING – 0493/86.19.48 – www.dayclicoaching.com

(Je suis sur FB – intéressé(e)s par une formation ?)


16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout