Faire face à une critique


Pas facile d'entendre une critique, quelque chose que l'on n'a pas fait correctement et le reproche qui s'en suit.

Tout le monde l'a déjà vécu et le vivra encore certainement.


La première réaction est de se dire : "Non"... (de façon muette ou tout haut...)

Normal, notre baromètre émotionnel monte de plusieurs crans et notre instinct nous fait prendre une attitude défensive !

Notre corps prend également une position incontrôlable : poings serrés, le rouge de la colère ou de la honte nous monte au visage, gorge serrée, battements cardiaques qui s'accélèrent, ...

L'idéal serait de prendre une grande respiration profonde et consciente et se CALMER. Ensuite, d'essayer de comprendre et d'écouter, l'esprit ouvert, les "accusations". Attention, bien les écouter, ne veut pas dire chercher en même temps comment se dépêtrer de cette situation, et les arguments qui vont avec.

Critique justifiée ? Reproche fondé ? Ou l'inverse ?

On sent le taux de la frustration monter et jouer au yoyo avec notre mental et nos sens.

Cependant, il existe plusieurs façons de réagir :

- Si vous n'êtes pas trop touché par la remarque, essayez d'en savoir davantage et n'hésitez pas à questionner votre interlocuteur sur les éléments réels, sur quoi il (elle) se base, etc.

- Essayez de comprendre et ne rentrez pas tout de suite dans le débat, car l'autre (que ce soit votre boss, un ami proche ou un voisin) doit se sentir en difficulté de vous faire cette remarque (à moins d'avoir à faire à un sadique, un pervers, ...)

- Demandez du temps pour réfléchir, si vous le pouvez. L'émotion étant trop intense sur le moment, et il faut la "digérer" pour comprendre ce qui s'est passé et, pourquoi pas, ne plus refaire la même "gaffe".

Voilà quelques "pistes" possibles pour bien comprendre une critique qui vous est formulée et, la vivre de façon plus "positive"

A présent, il est des critiques "constructives", à n'en pas douter, qui nous permettent d'avancer et de ne plus faire les mêmes erreurs.

C'est une situation difficile, un cap émotionnel compliqué, on y est tous et toutes passés.

Cependant, parfois, le fait de reconnaître ce qui ne va pas, nous fait grandir et voir la situation d'un autre œil.

Il faut du temps, de la patience et une bonne dose de modestie pour pouvoir admettre ce qui s'est (mal) passé. Et notre "égo" (ça y est le mot est lâché) en prend un sérieux coup !

Notre éducation ne s'attarde pas trop sur ce système de pensées.

Rares, à notre époque, sont les personnes qui admettent facilement s'être trompées et faire leur "mea culpa".

La crainte du conflit à éviter, coûte que coûte, est très souvent la plus forte.

Très souvent, nous préférons nous plaindre que d'affronter la réalité pour ne pas blesser l'autre. Pourtant, sur le long terme, il est plus sain de dire les choses (et de les admettre) que de les garder pour nous, de développer un sentiment d'agressivité, voir de haine.

Car la critique a une connotation négative pour tout le monde.

Cependant, si l'on veut baser une relation professionnelle, amicale sur la confiance, il est nécessaire de partager notre perception des choses (bonne ou mauvaise)

Essayons, dorénavant, de formuler les choses de façon POSITIVE pour maintenir une bonne relation.

Ne soyons pas d'office dans la confrontation.

Le choix des mots est très important.

L'exactitude des faits.

Et surtout faire réfléchir la personne à qui la critique est destinée : elle n'en a peut-être pas conscience.

Voilà, j'espère avoir pu vous aider... Le coaching peut aider à formuler une critique, comme la vivre plus sainement.

A très bientôt et d'ici là, prenez bien soin de vous.

Cathy - DAY CLIC Coaching - 0493/86.19.48

10 vues

0493/86.19.48

BE0597-995-003

 © 2020 by Day Clic.