Découvrir à sa façon...


Que ce soit tout près de chez vous ou dans une lointaine contrée, partir ouvre l’esprit, les sens et la compréhension de nous-mêmes.

Les différentes cultures, ces expériences nouvelles nous permettent d’agrandir notre champ de vision. Cette vision des choses, qui fait de nos expériences, des particularités qui nous appartiennent. Qu’il soit intense ou insignifiant, le voyage nous emporte loin ou plus intimement en nous-mêmes, et peut nous apprendre beaucoup sur notre façon d’être. Une découverte en appelant une autre.

Pour s’en souvenir, nous gardons en nous, quelque part dans notre tête, dans notre cœur, l’image d’un moment particulier, d’une sensation personnelle, d’un parfum subtil. Cependant, le fait de décrire avec des mots ce que nous ressentions juste à ce moment là, peut être plus précis encore.

Emporter un carnet de voyage lorsque l’on part peut être utile (voire agréable) afin d’y noter notre perception immédiate. C’est vivre l’instant « X » dit « présent », avec une extraordinaire vivacité d’esprit, comme si nous étions encore dans l’art de l’action.

Porter son attention sur le présent, c’est déjà le vivre plus fort. C’est la vie qui fait son chemin, l’action présente qui vous rejoint. L’écriture vous emportera dans ce monde de l’immédiat en une fraction de seconde avec toute l’intensité du moment vécu.

Pico Lyer, auteur a dit : « Peu importe où et jusqu’où vous allez (le plus loin n’est pas toujours le plus intéressant) ; l’important, c’est que ce soit plein de vie. L’écriture, quelle qu’elle soit, est un moyen de rester en éveil et aussi vivant que lorsque l’on vient de tomber amoureux… »

J’ai commencé à le faire lors de mes voyages, il y a quelques années. Puis, j’ignore pourquoi, j’ai abandonné… J’ai retrouvé mes carnets de voyages, il y a peu (de simples cahiers d’école) et ils m’ont transportée bien des années en arrière, cependant, le souvenir en était tellement vivace que je me suis retrouvée dans l’instant magique de la description, du ressenti, de l’émotion. Tout cela était là, devant moi, parfaitement intacte !

Comme une photo prise sur le vif, mais avec les sentiments en plus.

J’y avais collé des fleurs trouvées le long des chemins, une herbe sèche m’a rappelé la chaleur du soleil ce jour-là et mon émotion était à son comble.

Ecrire, c’est imaginer et trouver les mots qui vivent sous l’instant, grâce à notre « plume », sous nos doigts. C’est retirer du moment présent, l’immensité de la sensation ressentie.

Peut-être que l’envie de le faire vous parle, mais alors, à quel moment le faire ?

Il ne faut rien forcer. Cela doit se faire naturellement, sans empressement, en prenant le temps de se poser sur l’instant ou en se le remémorant quelques heures plus tard dans votre chambre d’hôtel ou votre B&B. Le faire lorsque l’on a envie. Ou prendre des notes pour rédiger le texte final.

Choisissez ce qui vous correspond le mieux et puis, lancez-vous ! Ce carnet de voyages ou journal sera votre compagnon régulier et permanent. Evoquez les endroits visité mais inscrivez également vos ressentis. Une odeur, un sentiment, une émotion. Faites appel à tous vos sens, les 5 et pourquoi pas le 6ème, celui de l’intuition. Celui qui vous fait ressentir au-delà d’une description d’un site, la vie qui s’y est déroulée. Faites travailler votre imagination.

Quel que soit le moment, l’expérience n’en sera que plus agréable à se remémorer.

Tous les voyages ne se passent pas bien, mais les « incidents » aussi peuvent avoir leur saveur !

Et surtout, prenez soin de choisir le stylo, la plume ou l’instrument d’écriture qui vous conviendra le mieux. Prenez les recharges, un crayon et le matériel pour le tailler. Si vous êtes un.e artiste, vos pastels, peut-être… Pensez à tout ce dont vous aurez besoin, et prenez plaisir à vous « coucher » sur la page blanche.

Bons voyages et bonne lecture, Cher Amis, et continuez à bien prendre soin de vous surtout !

Profitez de la vie, car elle est belle !

Cathy – DAY CLCIC COACHING – www.dayclicoaching.com

19 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout